Tabac : les Français fument toujours autant

[30 mai 2017 - 08h35] [mis à jour le 30 mai 2017 à 10h24]

En 2016, plus d’un tiers des Français de 15-75 ans déclaraient fumer du tabac et 28,7% de manière quotidienne. Des chiffres, qui selon le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), restent stables par rapport à 2010. En revanche, la consommation d’e-cigarette s’inscrit à la baisse.

Selon le dernier Baromètre santé 2016, publié par le BEH, la consommation de tabac se stabilise en France depuis 2010. Au total, 34,5% des 15-75 ans fument du tabac. La bonne nouvelle, c’est que le tabagisme quotidien a pour sa part reculé chez les hommes de 25-34 ans, passant de 47,9% à 41,4%. Même constat chez les femmes de 15-24 ans, avec des proportions de 30% en 2010, contre 25,2% en 2016.

En revanche, les inégalités en matière de tabagisme persistent dans notre pays. Ainsi la consommation quotidienne a-t-elle augmenté parmi les classes sociales les plus défavorisées (35,2% en 2010 contre 37,5% en 2016). Dans le même temps elle a reculé parmi les classes les plus favorisées (23,5% en 2010 contre 20,9% en 2016).

Le vapotage en déclin ?

La prévalence du tabagisme en France reste nettement plus élevée que dans les pays voisins. L’Allemagne compte environ un quart de fumeurs, comme l’Espagne, la Belgique et les Pays-Bas. Les Etats-Unis et l’Australie présentent quant à eux un niveau de tabagisme inférieur aux pays d’Europe occidentale, avec environ 15% de fumeurs.

Du côté du vapotage, la France enregistre une baisse de la consommation. Elle passe de 5,9% en 2014 à 3,3% en 2016. Selon les rédacteurs du BEH, « l’expérimentation n’augmente pas, le produit n’attire plus de nouveaux consommateurs. La prévalence d’usage quotidien parmi les 15-24 ans diminue. Ceci peut être interprété comme un phénomène de mode qui a tendance à s’estomper chez les plus jeunes ».

Partager cet article