Tabac : le paquet à 10 euros, une mesure suffisante?

[05 juillet 2017 - 15h09] [mis à jour le 05 juillet 2017 à 17h01]

Le paquet de cigarettes à 10 euros ? C’est l’une des mesures annoncées hier par le Premier Ministre Edouard Philippe, au cours de son discours de politique générale. Le Comité national Contre le Tabagisme (CNCT), salue cette décision courageuse qui sauvera des milliers de vie. Il estime toutefois qu’elle devra être suivie d’autres mesures pour accompagner efficacement cette politique fiscale.

Dans son discours de politique générale, le Premier Ministre, Edouard Philippe a déclaré que « le gouvernement portera progressivement le prix du paquet de cigarettes à 10 euros ». Soit une augmentation de 40% ! Il a rappelé que « le tabac en France entraîne plus de 80 000 décès (chaque année). C’est la première cause de mortalité évitable, et la consommation quotidienne de tabac augmente chez les adolescents. Ne rien faire est exclu ». Il a également indiqué vouloir lutter « sans merci contre les trafics ».

Par la voix de son président, le Pr Philippe Martinet, le CNCT, salue cette prise de position. « Les hausses significatives et répétées de taxes pour parvenir à un niveau dissuasif de prix constitue la mesure la plus efficace pour réduire la consommation ».

Toujours selon le CNCT, « elles permettent en effet de dissuader les jeunes de commencer à fumer et incitent également les fumeurs à modifier leur comportement. Ils réduisent leur consommation voire arrêtent de fumer pour une proportion d’entre eux ».

Lutter contre la contrebande

Toutefois, le Comité tient à préciser que pour être efficace, une telle mesure doit être accompagnée de hausses de prix concernant le tabac à rouler afin d’éviter des transferts de consommation. Par ailleurs, « d’autres mesures de prévention et d’aide à l’arrêt pour les fumeurs » doivent être prises.

Enfin, le CNCT souhaite « l’adoption d’un dispositif renforcé de contrôle de la chaîne d’approvisionnement » pour lutter contre le commerce illicite des produits du tabac et la consommation frontalière. Il recommande la mise en place d’un dispositif de suivi et de traçabilité des produits du tabac, qui soit directement et indirectement indépendant des fabricants de tabac. »

En forme de conclusion, le Comité national de Lutte contre le Tabagisme estime que « la hausse des taxes pour parvenir à un paquet à 10 euros est une mesure « gagnante » à tous les niveaux : pour la santé, la réduction des inégalités, la progression des recettes fiscales ». Reste à connaître le calendrier gouvernemental pour la mise en place de cette mesure.

Partager cet article