Myopie à la hausse, fatigue visuelle de plus en plus fréquente… Les résultats du Baromètre 2017 de la santé visuelle concernant les 16 – 24 ans sont des plus alarmants. Depuis quelques années en effet, certains troubles de la vue se font de plus en plus fréquents chez les jeunes. Et selon les auteurs du document, les smartphones et autres tablettes ont leur part de responsabilité.

Les chiffres du baromètre 2017 de la santé visuelle* démontrent une importante augmentation de différents troubles de la vue chez les 16 – 24 ans. Ainsi 41% disent éprouver des difficultés à voir de loin (myopie) alors qu’ils n’étaient que 29% en 2016. La fatigue visuelle, quant à elle, a presque doublé en 5 ans et touche à présent 40% des jeunes contre 23% en 2012. Conséquence : une forte augmentation du nombre de prescriptions de lunettes qui est passé de 43% à 55% en un an.

« De là à incriminer les activités qui privilégient la vision de proximité, avec ou sans écran, il n’y a qu’un pas que l’on n’hésite plus à franchir », lance l’Association nationale pour l’amélioration de la vue (AsnaV). « Les écrans, justement, sont omniprésents. Les plus jeunes passent quotidiennement près de 10 heures à les consulter, en particulier le smartphone qui les mobilise 4 heures par jour environ. »

Un appel à la prévention

Selon l’AsnaV, « 94% des parents se déclarent favorables à un renforcement du dépistage visuel dans le cadre de l’école. » Et de conclure ainsi : « On connait l’efficacité des actions de prévention menée pour la santé bucco-dentaire, souvent soutenues par les pouvoirs publics. Il est à souhaiter qu’une même volonté anime la nouvelle équipe gouvernementale afin que la santé visuelle soit enfin prise en considération pour assurer le meilleur avenir possible aux jeunes générations. »

Baromètre réalisé par Opinion Way pour l’Association nationale pour l’amélioration de la vue (AsnaV).

Partager cet article