Taxer les appareils de bronzage, une idée qui fait son chemin

[17 mai 2010 - 14h16] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h38]

Placés sur la liste des cancérogènes avérés depuis juillet 2009, les bancs de bronzage seront-ils bientôt assujettis à l’impôt ? Comme aux Etats-Unis, où une taxe de 10% sur les bancs solaires a été votée dans le cadre de la réforme du système de santé. L’Association Sécurité solaire a sollicité l’avis des internautes sur la question. Et sans surprise, ils se sont montrés largement favorables à l’idée.

« En quelques jours près de 500 votes ont été enregistrés dont plus de 80% sont favorables à cette taxe », explique Pierre Césarini, directeur de l’association. Petit bémol, ce « plébiscite » ne reflète pas l’avis d’un échantillon représentatif de la population française, mais celui de visiteurs du site de l’association. Laquelle pour mémoire, s’attache « à sensibiliser et informer la population sur les risques pour la santé liés aux ‘surexpositions’ solaires ».

Pierre Césarini ajoute que « beaucoup d’internautes ont voté contre la taxe car ils demandent l’interdiction pure et simple des lampes à bronzer. Laquelle sera sans soute impossible à obtenir. Nombreux sont également ceux qui ne comprennent pas pourquoi le tabac est taxé au titre de sa dangerosité et pas les UV artificiels ». L’association annonce « maintenir le sondage en ligne pendant quelques semaines (…) avant de saisir officiellement les autorités concernées ».

Partager cet article