D’après une étude Finlandaise publiée par la revue américaine Pediatrics et rapportée par notre confrère « Panorama du Médecin » les tétines, sucettes et autres totottes seraient à l’origine de 25% des otites diagnostiquées en crèche. Pas moins ! Etude sérieuse certes, puisqu’elle a portée sur 845 enfants, mais étude unique… et donc difficile à valider par référence à d’autres travaux.

Les auteurs, en tous cas, sont formels : suivis pendant une moyenne de 10 mois, les enfants « suceurs » avaient beaucoup plus d’otites aiguës que les autres, puisque les chiffres ressortaient respectivement à 5,4 otites contre 3,6 avant 2 ans, et à 2,7 contre 1,9 entre 2 et 3 ans… On se perd en conjectures quant à l’origine de ces divergences. Les auteurs évoquent différentes causes possibles, mais recommandent surtout la suppression des sucettes après l’âge de 10 mois, lequel semble marquer le début des épisodes infectieux…

Partager cet article