Trop de médecins? Pas partout…

[11 février 1997 - 14h06]

On nous explique régulièrement qu’il y a trop de médecins, et en France certains gouvernements sont allés jusqu’à inciter financièrement des praticiens à cesser leur activité. Mais cette pléthore médicale n’est pas générale, même si elle est bien réelle. Ainsi, alors que les pays développés – dont le notre – comptent en moyenne 250 médecins pour 100.000 habitants, il n’y en a que 14 pour 100.000 dans les pays en développement et près de chez nous, la Norvège lance des recrutements internationaux pour tenter de résoudre la crise de son système de soins. Les besoins en infirmières et en sages-femmes (750 pour 100.000 habitants chez nous mais seulement 20 dans les pays les moins avancés) sont également loin d’être satisfaits. Même si les pays en développement n’ont sans doute pas les moyens de financer leurs besoins, il y aurait des places à prendre dans le cadre de programmes de coopération…

Partager cet article