Nos enfants et nos ados aussi peuvent être touchés par des troubles de l’audition. La surdité du jeune enfant par exemple est une anomalie plus fréquente qu’on ne le croit : 1 pour 1 000 naissances dans une famille sans antécédent. Pour leur donner toutes leurs chances dans leur parcours scolaire mais aussi dans leur vie sociale et affective, les aides auditives de dernière génération offrent de réels bénéfices. Explications.

En France, 1 enfant sur 1 000 naît avec une surdité sévère bilatérale. Cette prévalence atteint 2,5 pour 1 000 en incluant tous les degrés de surdité et même 4 pour 1 000 en comptabilisant les surdités unilatérales. Sans oublier les très nombreux enfants et adolescents qui présentent des surdités légères à modérées.

Plus l’appareillage sera précoce, plus les chances de l’enfant de réussir sa scolarité et sa socialisation seront élevées. Mais s’il est largement admis que les aides auditives permettent aux jeunes d’évoluer normalement à l’école, au collège et au lycée, certains modèles proposent une technologie bien plus avancée. Laquelle s’avère un outil précieux pour leur bien-être, leur parcours scolaire et leur intégration sociale.

Favoriser un apprentissage harmonieux

Apprendre de nouveaux mots dans un environnement aussi bruyant qu’une salle de classe relève en effet d’un véritable défi pour les enfants. Et c’est d’autant plus difficile pour les petits souffrant d’une perte auditive. Le cerveau doit effectivement produire un effort supplémentaire pour comprendre. Ce qui, à terme, nuit profondément à l’apprentissage.

La dernière nouveauté en matière d’appareillage pédiatrique développée par Oticon, permet aux enfants malentendants d’accéder à un environnement sonore à 360°. Cela facilite tout à la fois, la compréhension, l’apprentissage et la participation de l’enfant.

Cette aide auditive améliore la compréhension de la parole. Et ceci même en présence de plusieurs personnes. Cette ouverture à un paysage sonore équilibré et plus vaste favorise également l’apprentissage indirect. Autrement dit, un jeune malentendant sera en mesure de suivre une autre conversation, de focaliser son attention sur d’autres sources sonores à même de l’intéresser. C’est un vrai plus dans le cadre des sorties scolaires où il peut être difficile de suivre plusieurs conversations.

Ce n’est pas tout, elle réduit aussi l’effort d’écoute. Pour l’enfant ou l’ado malentendant, cela se traduit par une moindre mobilisation des ressources mentales. L’avantage ? Il peut ainsi se concentrer sur d’autres tâches comme l’apprentissage et l’acquisition de nouvelles compétences.

Malentendants et… connectés

Enfin cet appareillage pédiatrique offre de nombreuses possibilités liées aux nouvelles technologies. Un atout non négligeable pour les jeunes de notre époque. Il peut par exemple se connecter sans fil à l’ensemble des smartphones, offrant une large gamme d’accessoires via le Bluetooth. Comme regarder la télévision, la tablette, écouter de la musique avec une diffusion directe et stéréo du son dans les deux oreilles. Idem pour les conversations numériques via Skype par exemple. Enfin un tout petit accessoire permet même de transformer les aides auditives en casque sans fil de haute qualité pour la musique mais également pour téléphoner… et ainsi ressembler à un adolescent comme un autre !

Partager cet article