« Tu ne cracheras point  » !

06 septembre 2001

Voilà une excellente résolution à prendre pour la rentrée ! Car s’ils sont bizarrement à la mode dans certaines cours de récréations, les crachats représentent aussi un formidable vecteur de maladies comme la tuberculose ou l’hépatite B…
Mariette Legleye, principale du Collège Kerhallet de Brest (Finistère) a décidé d’attaquer le problème… de front ! Dès le mois d’avril dernier elle a lancé une campagne visant à faire reculer cette habitude de plus en plus répandue. L’expérience est reconduite à la rentrée…

 » A la fin de l’année passée, le comportement des élèves était en progrès « , nous a-t-elle indiqué au cours d’un entretien exclusif.  » Aujourd’hui, nous allons nous efforcer de ne pas baisser notre vigilance « . Résultat, les élèves pris en flagrant délit sont sommés de nettoyer, pendant une heure, leurs déjections et… celles des autres !

 » Notre objectif est de faire réfléchir les élèves au côté mécanique du geste. C’est terrible, ils ne se rendent même pas compte qu’ils crachent ! Nous leur expliquons également les conséquences sanitaires éventuellement liées à ce geste. Avec notamment les risques de propagation de la tuberculose « .

Ceux-ci ont été mis en évidence par l’OMS, dans un ouvrage publié en 1998 à l’attention des élus et responsables de collectivités. L’Organisation soulignait en effet le danger constitué par la prolifération… des blattes. Celles-ci transmettent plusieurs maladies graves. Dont la tuberculose, justement par l’intermédiaire des crachats répandus ici et là et dont elles se repaissent…

Présentes dans les hôpitaux mais aussi les cuisines, les réfectoires et les collectivités, les blattes peuvent transporter et transmettre pas moins de 56 espèces bactériennes. Dont 14 sont dangereuses pour l’homme…

Aller à la barre d’outils