Les tumeurs cérébrales pédiatriques sont des cancers de mauvais pronostic. Un médecin lyonnais souhaite améliorer leur prise en charge en faisant avancer la recherche. Objectif, ne plus avoir besoin de chirurgie à cerveau ouvert dans la phase de diagnostic de la maladie. Il lance pour cela un appel aux dons.

Epargner une intervention chirurgicale à cerveau ouvert aux enfants atteints d’une tumeur cérébrale. Voilà l’objectif de l’étude que souhaite financer le Dr Pierre Aurélien Beuriat, neurochirurgien au CHU de Lyon. En effet, à ce jour, cette opération chirurgicale lourde, induisant des séquelles lourdes, est la seule méthode pour définir la nature et l’agressivité de la tumeur. L’opération consiste à prélever un morceau de tumeur dans leur cerveau à des fins d’analyse.

Or « en couplant une IRM et la Tomographie par Émission de Positron (TEP) on devrait pouvoir définir non seulement l’extension de la tumeur, sa localisation mais aussi sa nature histologique ! », s’enthousiasme le Dr Beuriat. « Une fois la tumeur analysée le traitement peut être fait par chimiothérapie ou rayons. Ce qui fait que beaucoup d’enfants n’auront pas à subir d’opération au cerveau. »

Participez à l’étude

Mais pour mettre en place ce protocole, la preuve doit être faite de son efficacité, via une étude scientifique solide. Pour financer cette étude donc, le Dr Beuriat fait appel aux dons. « Le budget total est de l’ordre de 55 000 euros », précise-t-il. En partie financée par la Fondation des Hospices Civils de Lyon, vous pouvez participer au reste sur la plateforme de crowfunding Thellie dédiée à la recherche sur les maladies rares.

« Le budget est important car l’examen de TEP/IRM est un examen cher (1500 euros/patient). Et le reste du budget est lié aux coûts de personnel, de matériel et d’assurance nécessaires à la réalisation de cette étude. Si la campagne est dépassée, le reste du budget Thellie permettra de financer les autres postes de dépenses », conclut le médecin.

Partager cet article