L’essor des médias sociaux impacte aussi la santé. Twitter par exemple, constitue une source informelle pour les épidémiologistes. Devant ce constat, des chercheurs français ont cherché à savoir si ce réseau social pouvait être utilisé pour surveiller l’épidémie de grippe, en particulier à l’échelle régionale.

Des scientifiques de Santé publique France, dont les résultats sont rapportés dans la dernière livraison du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), ont créé un algorithme permettant de recueillir, en temps réel, les tweets relatifs à la grippe. Ils ont ainsi testé leur invention entre le 8 août 2016 et le 26 mars 2017. Plus de 20 000 messages indiquant un état grippal ont ainsi été relevés.

En y regardant de plus près, on s’aperçoit que le nombre hebdomadaire de tweets relatifs à la grippe suit la même tendance que celle des consultations pour état grippal. Selon les auteurs, « ces données apportent un éclairage complémentaire aux dispositifs de surveillance existants. Elles offrent également un suivi possible des tendances à l’échelle régionale. » Selon eux, Twitter pourrait être utilisé « à des fins de prédiction des épidémies de grippe ».

Partager cet article