Un avenir sans tabac pour l’Europe?

[06 décembre 2013 - 15h42] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h59]

Au cours de la conférence ministérielle européenne de l’OMS sur la prévention des maladies transmissibles (3-4 décembre, Achgabat, Turkménistan), les Etats-membres se sont engagés à accélérer la lutte contre le tabagisme. En signant la Déclaration d’Achgabat, ils ont montré leur détermination à défendre la santé publique et à résister aux fabricants de tabac. Un vœu pieu ?

L’objectif de cette conférence qui a rassemblé les 53 Etats- membres de la Région européenne de l’OMS était d’évaluer  l’efficacité des mesures antitabac. Lesquelles doivent permettre de réduire la mortalité imputable aux maladies cardiovasculaires, aux cancers, aux maladies respiratoires chroniques et à d’autres maladies non transmissibles.

« De nombreux pays ont déjà mis en œuvre des interventions afin de lutter contre le tabagisme », indique l’OMS Europe dans un communiqué. « Par exemple, les hospitalisations en raison d’un infarctus du myocarde ont diminué de manière spectaculaire après l’application de l’interdiction de fumer dans les lieux publics ». La baisse est ainsi de 30% en Espagne, 34 % en Turquie et de 17 % en Ecosse.

Plus de tabac en Irlande… en 2025 ?

Malgré les progrès accomplis, la Région européenne est loin d’avoir pleinement appliqué la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac. « Cette situation laisse en fait des failles ou des vides juridiques que l’industrie du tabac peut exploiter ». Certes la prévalence du tabagisme a atteint des niveaux historiquement bas dans certains pays. Mais aujourd’hui, encore, 28% des adultes européens fument, soit le pourcentage le plus élevé de toutes les Régions de l’OMS.

Pour Zsuszanna Jakab, directrice générale de l’OMS pour l’Europe, « il importe de faire preuve de volonté politique et de prendre des mesures concertées au niveau régional. En d’autres termes, nous avons besoin d’un leadership fort pour élaborer des politiques fortes dans ce domaine. » Enfin trois pays ont ouvert la voie à une Europe sans tabac en annonçant des dates butoirs en vue de réduire le tabagisme à moins de 5 % de la population : 2025 pour l’Irlande, 2034 pour le Royaume-Uni (Ecosse) et 2040 pour la Finlande.

Ecrit par : Emmanuel Ducreuzet – Edité par : David Picot

Partager cet article