Une dent contre l’hygiène… ?

[12 mars 2013 - 09h56] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h55]

Les enfants respectent davantage les recommandations d’hygiène buccodentaire que les adultes. ©Phovoir

Se brosser les dents au moins 2 fois par jour, consulter un dentiste au moins une fois l’an… Ces mesures de prévention et d’hygiène, aujourd’hui bien appliquées par les enfants, sont encore trop souvent négligées par les adultes. A tel point qu’un Français sur dix ne se brosse pas les dents une fois par jour !

Les maladies parodontales correspondent à des atteintes des tissus de soutien des dents : la gencive, le ligament et /ou l’os alvéolaire. Parmi elles, les gingivites ne touchant que la gencive, sont le plus souvent bénignes. En revanche, les parodontites concernent les tissus de soutien de la dent (ligament, os). Plus graves, elles peuvent aboutir à la perte de dents et retentir sur tout l’organisme. Les parodontites favorisent en effet les maladies cardiovasculaires, les polyarthrites rhumatoïdes et la dégradation d’un diabète de type 2. Dans tous les cas, les maladies parodontales induisent une atteinte infectieuse plus ou moins sévère.

En France, selon l’Union française pour la Santé bucco-dentaire (UFSBD), « 27% des Français entre 35 et 65 ans souffriraient même d’une parodontite avancée ». Or, « cette dégradation progressive des tissus de soutien des dents peut être évitée par des soins appropriés dispensés à temps et, en amont, par une bonne hygiène dentaire », insiste l’UFSBD.

Des habitudes pour sauver vos gencives

Les recommandations pour prévenir les caries comme les maladies parodontales sont applicables à tous :

  • un brossage efficace des dents et des gencives avec un dentifrice fluoré, durant 2 minutes, 2 fois par jour ;
  • une visite annuelle chez le dentiste ;
  • de plus, une alimentation équilibrée, l’arrêt du tabac et une consommation modérée d’alcool réduisent le risque de développer ce type d’affection.

Ces habitudes ne sont malheureusement pas encore acquises par tous. « Près de 10% des Français ne se brossent pas les dents 1 fois par jour. Et un tiers d’entre eux ne se brosse pas les dents 2 fois par jour. » Pour valoriser ces réflexes d’hygiène et de prévention bucco-dentaire, l’UFSBD souhaite « la mise en place d’une enquête épidémiologique et d’une campagne de sensibilisation nationales. De plus, un parcours de santé spécifique avec des examens réguliers de prévention et de dépistage devrait cibler les 35-55 ans. »

Ecrit par : Dominique Salomon – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

Partager cet article