Ils sont perpétuellement connectés à plusieurs réseaux sociaux et autre jeux vidéo en ligne. Les adolescents d’aujourd’hui sont nés dans un univers envahi par le numérique. Et les progrès fulgurants de ces technologies n’arrangent rien. Alors que les vacances de Pâques approchent, vous aimeriez qu’elle ou il se détache un peu de ses écrans ? Voici quelques astuces pour vous aider.

Les jours s’allongent, le beau temps revient. Les vacances d’avril devraient être l’occasion rêvée de faire un tour dehors. Sport, pique-nique en extérieur, balades en ville ou dans la nature… les activités ne manquent pas. Mais pour les adolescents, l’attrait des écrans est souvent trop fort. Pour les aider à se déconnecter :

Guidez par l’exemple. Souvent les parents sont les premiers collés à leur téléphone ou à leur ordinateur. Par conséquent les remarques sont mal accueillies (à raison ?) par leurs ados. Être exemplaire en limitant votre propre usage des écrans devant vos enfants vous rendra à coup sûr plus crédible.

Proposez-leur un contrat. Ce conseil vaut à tout moment de l’année. Si vous établissez les règles ensemble, elles et ils seront plus enclins à les respecter. Les vacances nécessitent toutefois un contrat à part, car le temps laissé libre est bien plus important. Asseyez-vous pour en discuter au début des congés scolaires et négociez ensemble un modus vivendi, associant temps d’écran et autres activités.

Laissez-leur un peu de marge de manœuvre. Être vigilant est essentiel mais tentez de contrôler leur pratique des écrans sans être intrusif. Les adolescents ont encore besoin d’être orientés, accompagnés car leur maturation cérébrale n’est pas terminée certes. Mais être trop sur leur dos peut les braquer et être totalement contre-productif. Une fois les règles établies, dites-leur que vous leur faites confiance et observez l’évolution au cours des deux semaines de vacances.

Soyez force de proposition. Promenades en famille, sorties culturelles, stages sportifs ou encore sorties avec ses amis. Les vacances sont le bon moment pour prendre l’air. Si leur proposer des idées est important, demandez-leur ce qu’il leur plairait de faire. S’ils choisissent leur sortie ou leur activité, ils la pratiqueront aussi avec davantage de plaisir.

Les écrans, intelligemment. Et bien sûr, ne diabolisez pas les écrans. Laissez-leur les utiliser, peut-être même un peu plus que d’habitude. Ce sont les vacances après tout ! Et prenez le temps d’échanger sur ce qui les intéresse. Peut-être sont-ils passionnés de jeux vidéo ou encore aimeraient-ils s’informer sur telle ou telle passion. Aidez-les ainsi à adopter une pratique plus enrichissante, moins passive des écrans, en cherchant par exemple sur Internet des contenus adaptés à ce qu’ils aiment.

Partager cet article