Vacances scolaires : vive les activités culturelles

[24 octobre 2013 - 15h19] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h58]

Beaucoup de musées organisent des ateliers pour les enfants en parallèle des expositions. @Phovoir

Les congés, c’est fait pour se reposer. Pas question donc de surcharger l’agenda des enfants de peur de les voir tourner en rond dans la maison. A petites doses, l’ennui aurait même des vertus, il les oblige à faire preuve d’imagination. Mais ce temps libre peut aussi être l’occasion de leur proposer des ateliers ou des petits stages, à la fois ludiques et artistiques. Objectif, favoriser leur éveil et l’épanouissement de compétences insoupçonnées.

Envoyez la musique

Pourquoi ne pas profiter de ces quelques jours de repos pour lui faire découvrir la pratique du chant ou d’un instrument ? Qui sait, peut-être allez-vous éveiller une vocation ? Et même s’il ne souhaite pas continuer après les vacances, cette initiation lui aura permis de profiter des multiples bienfaits de la musique. Sur le plan physique déjà : chanter, jouer d’un instrument encourage à adopter une meilleure posture et facilite la prise de conscience du corps et de la respiration. Sur le plan culturel, découvrir d’autres univers musicaux favorise l’ouverture sur le monde. Chez les plus jeunes, les comptines et les chansons contribuent à développer le langage, la capacité d’attention et le sens rythmique. Chez les plus grands, s’exprimer à travers un instrument participe au développement de la personnalité, créant un équilibre entre l’intellect (apprentissage, persévérance) et les émotions (expression, sensibilité).

Premiers pas au musée

Rares sont les enfants spontanément attirés par les musées. L’idée de déambuler devant des œuvres effrayantes ou au premier abord incompréhensibles n’a rien de palpitant. Pourtant, accompagnée par les explications d’un médiateur spécialement formé ou la lecture d’un petit livret pédagogique, cette visite peut se révéler passionnante. Renseignez-vous, la plupart des musées proposent aujourd’hui ce type de services. D’autres vont même plus loin et invitent les jeunes visiteurs à participer à un atelier en continuité avec le thème de l’exposition. Peinture, mosaïque, poterie… ils vont exercer leur motricité fine et comprendre un peu mieux l’intention de l’artiste tout en s’amusant. Cette rencontre avec l’artiste, même s’il a disparu depuis 200 ans, est primordiale. Face aux créations d’un peintre ou d’un sculpteur, les enfants rencontrent le point de vue et la pensée de quelqu’un d’autre. Ils peuvent la comparer à la leur, se retrouver dans une même émotion, y découvrir et s’approprier des symboles pour s’exprimer à leur tour.

 Ecrit par : Aurélia Dubuc – Emmanuel Ducreuzet

Partager cet article