Vers un nouveau traitement contre la cécité des rivières ?

[27 juillet 2009 - 12h31] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h33]

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) annonce le lancement de travaux pour la mise au point d’un nouveau médicament contre l’onchocercose (ou « cécité des rivières »). Son nom ? Le moxidectine. Au départ, il s’agit d’un produit utilisé en médecine vétérinaire, et qui présenterait l’avantage de stériliser voire de tuer les vers adultes d’Onchocerca volvulus, responsables de la maladie. La première étape est donc la recherche d’une formule à usage humain. Ensuite, place aux essais cliniques.

L’élaboration de ce nouveau traitement se fait dans le cadre d’une collaboration entre le Programme spécial de recherche et de formation sur les maladies tropicales de l’OMS (TDR) et Wyeth Pharmaceuticals. L’étude devrait se dérouler sur deux ans et demi et inclure 1 500 personnes dans trois pays : au Ghana, au Libéria et en République démocratique du Congo.

Cet essai sera mené en collaboration avec des institutions et chercheurs africains issus de ces pays. L’objectif est d’aider les autorités locales à développer infrastructures et moyens de recherche en santé. Ces travaux revêtent une importance capitale pour le traitement de la cécité des rivières, surtout en Afrique où plus de 100 millions de personnes y sont exposées. D’autant plus que l’ivermectine, le seul traitement disponible à ce jour, pourrait à terme montrer quelques limites d’efficacité liées au développement de résistances.

Partager cet article