VIH : l’interdiction des soins funéraires est levée !

[20 juillet 2017 - 17h14] [mis à jour le 20 juillet 2017 à 17h15]

Un arrêté permettant la levée de l’interdiction des soins funéraires pour les personnes séropositives a été publié ce 20 juillet. Ce changement législatif sera effectif à partir du 1er janvier 2018, soit 32 ans après son instauration. Un geste politique salué par les associations de patients.

C’est aujourd’hui officiel, la levée de l’interdiction des soins funéraires pour les séropositifs au VIH vient de faire l’objet d’un arrêté publié au Journal Officiel du 20 juillet. « Cela fait des années que nous, associations luttant contre le VIH/SIDA ou les hépatites virales, nous nous battons » sur ce sujet. AIDES, Act Up-Paris, Sidaction, SOS Hépatites et SOS homophobie se félicitent donc de cette décision. Elle concerne les soins funéraires de conservation des personnes séropositives au VIH ou à une hépatite virale.

Un sentiment de fausse sécurité

« Bien qu’aucun cas de transmission du VIH dans le cadre de soins funéraires n’ait été rapporté, cette interdiction prévaut depuis 1986 », indiquent les associations. Elles considèrent que durant toutes ces années prévalait un « sentiment de fausse sécurité pour les thanatopracteurs, alors que l’application de précautions universelles pour tous les corps aurait dû être la norme ».

Depuis 2016, le gouvernement s’est engagé pour la levée de cette interdiction par voie réglementaire. « Un processus long, en concertation avec les associations et les représentants de la profession, qui s’achèvera donc le 1er janvier 2018 ».

Partager cet article