VIH/SIDA : accélérer la distribution des kits d’autodépistage

[01 décembre 2016 - 11h43] [mis à jour le 01 décembre 2016 à 11h56]

Selon un rapport de l’OMS, trop de patients dans le monde ignorent leur statut sérologique au VIH. Ils sont en effet plus de 14 millions dans ce cas. C’est pourquoi l’agence onusienne recommande d’intensifier le recours à l’autodépistage.

« Des millions de personnes ayant le VIH ne bénéficient pas du traitement indispensable qui peut également empêcher de transmettre le virus à autrui », a déclaré le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS. « L’autodépistage devrait permettre à de nombreuses personnes de connaître leur statut et de savoir comment obtenir le traitement ».

Aujourd’hui, la couverture mondiale en termes de dépistage reste faible. Notamment chez les hommes. Ils ne représentent que 30% des personnes ayant fait le dépistage du VIH. Pour l’OMS, l’autodépistage est un moyen d’atteindre davantage de personnes dont l’infection n’est pas diagnostiquée. Il représente une avancée pour leur donner les moyens d’agir, à un stade précoce. Plusieurs études ont montré que cette pratique permettait de doubler la fréquence du dépistage chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes.

Actuellement, 23 pays ont mis en place des politiques soutenant l’autodépistage du VIH. Cependant l’OMS souhaite en accélérer le déploiement et soutient la distribution gratuite des kits d’autotestes du VIH.

Partager cet article