VIH/SIDA: traiter par injection pour une meilleure observance ?

[26 juillet 2017 - 11h01] [mis à jour le 27 juillet 2017 à 12h41]

Être séropositif au VIH signifie aujourd’hui un traitement antirétroviral à vie. Pour certains patients, cette observance sur le long terme peut s’avérer difficile. Même si le nombre de comprimés à prendre a largement diminué ces dernières années, passant de plusieurs dizaines à deux ou trois en moyenne. Une étude internationale présentée à la conférence scientifique sur le VIH à Paris (23-26 juillet), met en lumière une option alternative pour les personnes dont la charge virale est indétectable.

Après plusieurs années de traitement antirétroviral quotidien, l’observance peut faiblir chez certains patients. C’est face à ce constat que les chercheurs ont mené un travail avec une alternative à la prise orale de médicament. Une injection de cabotegravir et de rilpivirine tous les mois ou tous les deux mois a été évaluée chez 286 patients. Parmi eux, 115 ont reçu une injection tous les mois, 115 tous les deux mois et 56 ont continué à prendre le médicament par voie orale.

Charge virale contenue

Résultat, cette méthode thérapeutique s’est révélée aussi efficace pour maintenir la charge virale en-dessous de 50 copies par ml que la voie orale. Plus précisément, l’efficacité s’est élevée à 94% des participants dans le groupe des injections bimestrielles. Chez ceux recevant l’injection chaque mois, 87% de réponse a été obtenue contre 84% chez ceux recevant l’option orale quotidienne. Et ce pendant presque 2 ans.

« Ces résultats prouvent que deux molécules combinées sur le long terme peuvent être une alternative acceptable et efficace chez les personnes parvenues à une charge virale indétectable mais qui ont des difficultés d’observance », souligne Paul Stoffels, chef scientifique Johnson & Johnson, dirigeant le projet, en association avec ViiV. Si ce traitement était approuvé cette stratégie pourrait offrir une option thérapeutique efficace aux patients intéressés en améliorant l’observance dans le même temps.

 

Partager cet article