Vitamine D : le soleil est-il la seule source?

[11 mai 2016 - 14h33] [mis à jour le 11 mai 2016 à 14h43]

Huile de foie de morue, hareng, anchois, jaune d’œuf…  Autant d’aliments dits riches en vitamine D. Mais pas assez pour satisfaire nos besoins journaliers. En effet la meilleure source de vitamine D se trouve… dans notre peau qui est capable de la produire sous l’influence du rayonnement solaire.

Notre organisme synthétise de la vitamine D, au niveau de la peau sous l’action des rayonnements UVB. C’est la source principale. Pour un adulte en bonne santé, l’exposition au soleil, sans crème solaire peut procurer de 80% à 90% de la vitamine D requise. Une simple exposition des mains, des avant-bras et du visage pendant 10 à 15 minutes entre 11h et 14h, deux ou trois fois par semaine suffirait à assurer une large part de la couverture adéquate. Et ceci entre les mois de mars et octobre. En revanche, à une latitude comme celle de la France, la capacité de synthèse est quasi nulle entre novembre et février.

Certes vous en trouverez dans l’huile de foie de morue, le saumon, le hareng, les anchois, la sardine, le maquereau, la margarine, le beurre, le foie de veau ou les œufs… Mais en très faible quantité ! La preuve, pour faire le plein des apports journaliers recommandés (AJR) en vitamine D, il vous faudrait ingurgiter chaque jour 5 plaquettes de beurre ou encore 20 œufs ! Si donc, pour une raison ou une autre vous présentez un déficit, votre médecin pourra vous prescrire une supplémentation pharmaceutique.

Partager cet article