A quel âge votre enfant peut-il aller seul à l’école ?

[18 avril 2019 - 09h55] [mis à jour le 18 avril 2019 à 16h06]

Votre enfant grandit. Viendra immanquablement le moment où il vous demandera d’aller seul à l’école. A partir de quel âge lui laisser cette liberté ? Quelles précautions prendre ?

Pas avant 7 ans. Ne tournons pas autour du pot. Avant 7 ans, il est très prématuré de laisser votre enfant aller ou revenir seul de l’école. Avant cet âge en effet, ses capacités physiques et son attitude sont « limitées ». « Il est dissimulé à cause de sa petite taille de la vue des conducteurs », estime l’Association.

Prévention routière. Par ailleurs, « il confond souvent voir et être vu. Autrement dit, s’il voit une voiture qui arrive, il est persuadé que son conducteur le voit aussi. Il éprouve des difficultés à évaluer les distances. Enfin il identifie difficilement la provenance des bruits. Dans 40 % des cas, il se trompe entre un bruit venant d’en face ou de derrière et dans 80% entre un bruit venant de droite ou de gauche ».

Ne pas négliger l’apprentissage

Bien entendu, votre petit ne peut pas être « lâché » seul dans la rue tant que vous n’avez pas la certitude qu’il en connaît et en comprend bien les dangers. Votre rôle est donc essentiel, dès son plus jeune âge. Identifiez avec lui les endroits à risque (sorties de garages, travaux…). Puis montrez-lui comment déjouer ces « pièges ». Faites-lui observer l’environnement dans lequel il se déplace (les bruits, les signaux lumineux, les marquages au sol…) et le comportement des autres (piétons, voitures, cyclistes, motards…). Au fil des mois, faites-lui découvrir les dangers saisonniers : nuit, pluie, neige…

Profitez d’une rue calme pour lui montrer comment traverser : regarder d’abord à gauche puis à droite, et de nouveau à gauche. Évaluer si les voitures sont assez « loin », si elles arrivent vite. Traverser en restant attentif, sans courir et sans jamais revenir en arrière…

Et s’il y a des feux tricolores, rappelez-lui d’attendre que le petit bonhomme soit vert.

A partir de 8 ou 9 ans, vous pouvez le laisser faire quelques trajets sans vous, courts et simples dans un premier temps. Vers 10-11 ans, votre enfant sera devenu un vrai piéton autonome !

Partager cet article