Accidents de la vie courante : 20 000 décès par an en France

[26 novembre 2014 - 14h50] [mis à jour le 26 novembre 2014 à 14h58]

Chute, brûlure, intoxication… Au cours de sa vie, chaque Français sera, en moyenne, victime d’au moins un accident de la vie courante (AcVC) tous les 5 ans. Mises bout à bout, ces statistiques représentent 11 millions de blessés chaque année. C’est pour mieux comprendre l’ampleur et les caractéristiques de ces accidents en France que l’INSERM lance l’observatoire MAVIE. Mais avant toute chose, il lui faut recruter des volontaires…

Par définition, les accidents de la vie courante, représentent l’ensemble des traumatismes non intentionnels (hors accidents de la route et du travail). Ils regroupent notamment les accidents domestiques, sportifs, de loisirs et scolaires. Chaque année ces derniers engendrent 11 millions de blessés, dont 5 millions ont recours aux urgences. Ils sont également responsables de près de 20 000 décès, soit cinq fois plus que les accidents de la route. Et ce sont les chutes, les suffocations et les intoxications qui font le plus grand nombre de victimes.

Des accidents peu étudiés

Le problème réside dans le fait que les AcVC (leur survenue et leurs suites) sont encore très peu documentés. C’est pourquoi l’équipe Prévention et Prise en Charge des Traumatismes dirigée par Emmanuel Lagarde (Unité Inserm 897 « Institut de Santé Publique, d’Épidémiologie et de Développement » /Université de Bordeaux), en partenariat avec Calyxis, lance l’observatoire MAVIE.

L’objectif étant de répondre à diverses questions telles :

  • Quels sont ces accidents ?
  • Quand, comment et où surviennent-ils ?
  • Quels sont les facteurs associés à leur survenue et leur gravité ?
  • Comment les prévenir ?
  • Quel est le devenir des victimes ?

Ce travail s’appuiera sur les éléments recueillis chez 10 000 volontaires suivis pendant plusieurs années. Si vous êtes intéressé pour participer, rendez-vous sur le www.observatoire-mavie.com. Le questionnaire d’inscription comprend une description globale du foyer, des habitudes et modes de vie et en second lieu, une description de chacun des membres du foyer. Une relance trimestrielle permettra de réaliser un bilan des accidents éventuellement survenus au sein du foyer.

Partager cet article