Les Français auraient-ils enfin décidé de réduire leur consommation d’alcool ? C’est en tout cas ce que relève le Baromètre 2017 de la consommation des boissons alcoolisées. Globalement, ils privilégient la qualité à la quantité.

Les volumes de boissons alcoolisées achetés par les ménages français ont nettement diminué d’après l’édition 2017 du Baromètre de la consommation des boissons alcoolisées réalisé par l’association Avec Modération ! Il s’agit même du « recul le plus important depuis 2007 ».

Le Baromètre observe ainsi « une accélération de la diminution des volumes (-1,8 litre sur un an et -10 litres depuis 2007) » chez les ménages français. Convertie en quantité d’alcool pur, cette diminution des volumes correspond à 7 unités d’alcool en moins sur un an.

« Les Français achètent un peu moins souvent et des volumes toujours moins importants mais le budget moyen de chaque acte d’achat reste stable », constate Alexis Capitant, directeur général d’Avec Modération !, association de « producteurs engagés pour la consommation responsable des boissons alcoolisées » En effet, « le phénomène de montée en gamme observé ces dernières années » se confirme donc. Moins en quantité mais de l’alcool de meilleure qualité, et donc plus cher.

Moins de verres au café

La fréquentation des bars, cafés et restaurants avait connu une crise depuis 2008 avec une baisse de 13,4%. Par ailleurs, moins d’un client sur deux consomme une boisson alcoolisée lorsqu’il fréquente un établissement de type café ou restaurant. Mais en 2016, cette baisse a marqué une pause.

« Simple rattrapage après le choc des événements de 2015 ou signe d’une inversion de tendance, la dégradation continue de la fréquentation des établissements s’interrompt en 2016 », observe Alexis Capitant. « Un coup d’arrêt qui peut sans doute être relié au rebond du tourisme en France constaté au dernier trimestre 2016, principalement de la part de la clientèle hexagonale ».

Moins d’une fois par semaine

En somme, « la majorité des Français âgés de 18 ans et plus consomment des boissons alcoolisées moins d’une fois par semaine », conclut l’association. En outre, le nombre de consommateurs quotidiens a reculé de 6 points en 7 ans (à 9%) et compte surtout des hommes (13% contre 6% des femmes) et des personnes plus âgées (15% des 60-70 ans contre 2% des 18-25 ans).

Partager cet article