Allergie, asthme : le cœur et les vaisseaux souffrent aussi…

[22 décembre 2015 - 09h37] [mis à jour le 22 décembre 2015 à 09h39]

Faut-il surveiller de près le taux de cholestérol et la tension artérielle des enfants asthmatiques ou allergiques ? C’est en effet ce que préconisent des médecins américains. Indépendamment de leur poids, les petits en question seraient particulièrement exposés à un risque cardiovasculaire.

Le Dr Jonathan Silverberget et son équipe de la Northwestern University à Evanston (Illinois) travaillent sur les données de la National Health Interview Survey. Précisément auprès de 13 275 enfants, constituant un échantillon représentatif de la population américaine.

Leurs résultats montrent que 16,6% souffrent de rhume des foins, 14% d’un asthme et 12% d’eczéma. Mais surtout, les médecins expliquent que ces 3 affections sont associées à un doublement du risque d’hypertension artérielle et d’hypercholestérolémie. Et ce, de façon indépendante, c’est-à-dire y compris en l’absence d’un surpoids ou d’une obésité.

Pour Silverberget, « c’est bien l’inflammation qui provoquerait cette élévation du risque cardiovasculaire. Celui-ci pourrait donc commencer très tôt dans la vie. Voilà de bonnes raisons de surveiller de près le taux de cholestérol et la tension artérielle des enfants concernés ».

Partager cet article