Le 2 février marque traditionnellement la chandeleur. Une journée synonyme de plaisir pour tous les gourmands… et de tristesse pour les intolérants au gluten, aux œufs ou au lactose… Pourtant, en adaptant très légèrement les recettes, vous pouvez tout à fait profiter des crêpes.

Des œufs, de la farine, du lait… La recette des crêpes est d’une simplicité enfantine. Mais pas pour les intolérants à certaines de ces matières premières qui, parfois, préfèrent se passer de ces délices. Si c’est votre cas, quelques astuces culinaires peuvent pourtant vous aider à vous régaler.

Commençons par les allergiques aux œufs. Cette hypersensibilité touche ceux qui raffolent en priorité des crêpes, les enfants. Eh bien la bonne nouvelle, c’est qu’il est tout à fait possible de se passer d’œufs pour la pâte à crêpe. Il vous suffit de les supprimer de la recette habituelle. Une fois cuites, il n’y a aucune différence de goût ou de texture. Testez, vous serez surpris…

L’intolérance au lactose est un problème de digestion du sucre contenu dans le lait. Les symptômes (gaz, ballonnements, diarrhées, nausées, vomissements, maux de tête, fatigue…) apparaissent le plus souvent entre 30 minutes et 2 heures après l’ingestion de la nourriture contenant le lactose. Si vous en êtes atteint, il vous suffit de remplacer la quantité de lait par des jus végétaux (soja, amande, riz…).

Enfin si vous êtes intolérant au gluten, sachez qu’il existe de nombreuses farines pour remplacer celle à base de blé. Pour les crêpes, laissez-vous tenter par la farine de riz associée à de la fécule de maïs (Maïzena®).

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)