Amérique du nord : l’épidémie d’entérovirus inexpliquée

[19 septembre 2014 - 15h24] [mis à jour le 22 septembre 2014 à 10h08]

Depuis quelques semaines, une série de cas d’infections à entérovirus EV-D68 a été signalée Outre-Atlantique. Une centaine d’enfants a été hospitalisée pour traiter des complications respiratoires dues à ce virus pourtant rare.

A ce jour, le nombre de cas d’infection à entérovirus D68 s’élève à 153, répartis dans 18 Etats des Etats-Unis, indiquent les CDC d’Atlanta. Un nombre relativement faible. « Toutefois, ce qui est significatif, c’est que 40 nouveaux cas ont été signalés en une semaine. » Ce phénomène d’augmentation exponentielle a rendu très attentives les autorités sanitaires américaines. D’autres cas se sont manifestés récemment au Canada. De plus, ce virus entraîne des formes plus sévères d’infections respiratoires chez les enfants, notamment ceux atteints d’asthme.

« En Europe, il y a quelques cas d’infection à entérovirus D68 qui appartiennent au même lignage que le virus américain mais pas de phénomène épidémique, d’après les informations des CDC européens », rassure le Pr Lina. Ce virus peut provoquer chez les enfants des infections respiratoires des voies aériennes hautes et basses. Pouvant donc entraîner des pneumonies virales.

C’est pourquoi une prise en charge à l’hôpital, sous oxygène, est parfois nécessaire, pour éviter toute surinfection bactérienne et autres complications. Le risque de mortalité lui, s’il n’est jamais nul, n’est pas élevé. D’ailleurs aucun décès n’a été rapporté au cours de cette récente et mystérieuse épidémie. « On ne sait pas expliquer l’apparition de cette flambée de l’entérovirus D68 », conclut le Pr Lina.

Partager cet article