Anorexie : visite médicale obligatoire pour les mannequins

[05 mai 2017 - 12h09] [mis à jour le 05 mai 2017 à 16h14]

L’influence des magazines féminins et de la publicité – et par ce biais, de l’image de la femme renvoyée par les mannequins – est à l’origine de deux textes de loi publiés ce 5 mai au Journal Officiel. Ces derniers ont pour but de prévenir les troubles du comportement alimentaire et en particulier l’anorexie.

Prévenir l’anorexie, la boulimie et les autres troubles du comportement alimentaire chez les adolescents notamment. Voici le propos des deux textes prévus par la loi de modernisation de notre système de santé publiés ce 5 mai au Journal Officiel.

« Le premier rend obligatoire la présence de la mention ‘photographie retouchée’ sur les messages publicitaires ou promotionnels présentant des images affinées ou épaissies de la silhouette des mannequins », explique le ministère en charge de la Santé.

« Le second conditionne l’activité de mannequin à la délivrance d’un certificat médical d’une validité de 2 ans. » Si la jeune femme ou le jeune homme présente un indice de masse corporelle (IMC) inadéquat (trop faible notamment), elle ou il ne pourra pas exercer ce métier. Leur application sera obligatoire dès le 1er octobre 2017.

Une image irréaliste du corps

« L’exposition des jeunes à des images normatives et non réalistes du corps entraîne un sentiment d’autodépréciation et une mauvaise estime de soi pouvant avoir un impact sur les comportements de santé », poursuit le ministère. Les deux textes de loi « visent à agir sur l’image du corps dans la société pour éviter la promotion d’idéaux de beauté inaccessibles et prévenir l’anorexie chez les jeunes ». Autre but affiché : « protéger la santé d’une catégorie de la population particulièrement touchée par ce risque : les mannequins ».

Partager cet article