Anticancéreux volés: deux nouveaux produits concernés

[06 juin 2014 - 12h06] [mis à jour le 10 juin 2014 à 09h55]

La liste des médicaments anticancéreux volés récemment dans un hôpital italien s’allonge. L’Agence nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) annonce que deux nouveaux produits (Avastin® et Mab Thera®) sont concernés. De ce côté-ci des Alpes , « aucune falsification n’a été mise en évidence dans les services où sont administrés ces traitements aux patients », rassure l’Agence.

Rappel des faits. L’ANSM a été informée le 11 avril 2014 de la « présence d’un médicament anticancéreux (Herceptin® 150 mg) falsifié en Allemagne, au Royaume-Uni et en Finlande suite à un vol de médicaments dans un hôpital italien. Deux autres médicaments concernés par ce méfait ont ensuite été identifiés (Remicade et Alimta) ».

Ce 4 juin, l’Agence a annoncé que deux nouveaux produits (Avastin® et Mab Thera®) étaient aussi concernés par ce vol. L’ANSM tient toutefois à préciser que « la présence d’un de ces cinq médicaments falsifiés sur le territoire français dans le circuit légal reste hautement improbable ».

Pour autant, elle demande « à tous les professionnels de santé qui pourraient être confrontés à des produits suspects (conditionnement en langue italienne…) de l’en informer immédiatement via l’adresse e-mail : dvs.defauts-qualite@ansm.sante.fr ».

Retrouvez sur le site de l’ANSM  un tableau récapitulatif des numéros de lots concernés.

Partager cet article