Après un accouchement, chaque femme reprend son activité sexuelle à son rythme, au moment où son corps est prêt à le vivre. Pour autant, une certaine pression existe à cet égard. Comment alors aider les jeunes mamans et les couples à ne pas stresser ? 

Après un accouchement par voie basse, l’activité sexuelle n’est pas évidente. Les tissus vaginaux ont subi beaucoup de pression pour permettre au petit de voir le jour. La douleur peut perdurer pendant quelques temps. Enfin, le manque d’énergie, l’attention totalement tournée vers le nouveau-né et un rapport au corps légèrement différent ne stimulent pas toujours la libido !

Pour autant, « parler de sexualité après la naissance reste très important », insistent des spécialistes américains du Collège de gynécologie et d’obstétrique. « On entend souvent qu’il faut 6 semaines en moyenne pour recommencer à avoir des rapports sexuels », explique le Dr Andrea DeMaria, principal auteur de l’étude. « Mais pour certaines, ce délai n’est pas suffisant, pour d’autres il est trop long. »

Un pas vers la déstigmatisation

Exit dont les vérités impersonnelles à ce sujet ! « Reprendre une activité sexuelle après un accouchement, ce n’est pas comme remonter à bicyclette. » Pour les professionnels de santé, il s’agit « d’informer la femme et le couple qu’il n’existe pas de recommandation au sujet de la reprise de l’activité sexuelle après la naissance ». Et que « chaque personne vit cette expérience de façon individuelle. En banalisant la variété des histoires de chacun, les professionnels aident le couple à ne pas se créer d’inquiétudes à ce sujet. »

Partager cet article