Aquariums : gare aux infections cutanées

[14 octobre 2013 - 09h29] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h58]
Les espèces tropicales sont plus souvent infectées par Mycobacterium marinum. @Phovoir

Une bactérie présente dans l’eau de certains aquariums, peut entraîner des lésions cutanées. Or comme le montre une étude menée par des scientifiques de l’Hôpital Henry Ford (Détroit), ces infections dermatologiques souffrent souvent d’un retard de diagnostic. 

Les aquariums abritent une bactérie appelée Mycobacterium marinum. Et en cas de contamination, la prise en charge est souvent trop tardive, faute d’avoir établi le lien entre les lésions cutanées et le contact avec une eau contaminée. Pourquoi ? Parce que la période d’incubation est particulièrement longue. Les premiers signes cutanés apparaissent en général après 2 à 4 semaines. Entre temps, les patients ont oublié la source de l’exposition.

Les auteurs recommandent d’ailleurs aux médecins de demander à leurs patients présentant des troubles dermatologiques au niveau des mains, s’ils ont été en contact avec un aquarium. En France, plusieurs dizaines de cas sont enregistrés chaque année. La transmission se fait par simple contact d’une plaie, même minime, au niveau des mains ou des avant-bras, avec de l’eau contaminée, avec un poisson ou du matériel infecté. Si cette zoonose n’est pas mortelle, les lésions peuvent atteindre les tendons et les articulations… Pour éviter la contamination, une seule solution : à chaque manipulation de l’aquarium, porter des gants à usage unique et à longue manchette.

Ecrit par : Aurélia Dubuc – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

Cet article est aussi disponible en Anglais, Arabe

Partager cet article

Aller à la barre d’outils