Avec les beaux jours, mettez-vous au sport

[18 juin 2019 - 14h15] [mis à jour le 18 juin 2019 à 14h18]

Le printemps comme l’été sont des saisons propices à la reprise d’une activité physique. A condition bien sûr, de s’y remettre de façon progressive et un brin structurée. Surtout si vous avez plus de 40 ans…

En douceur. Des journées allongées, une lumière retrouvée, des parcs verdoyants… Les beaux jours sont un appel à la pratique sportive. Prêt-e pour une marche active ? Voilà en effet une discipline adaptée à la reprise d’une activité physique, en douceur. C’est-à-dire, sans trop de contraintes au niveau du cœur, des tendons et des articulations. Les bénéfices se feront rapidement sentir : une heure de marche à l’allure de 6 ou 7 km/h en terrain plat, trois fois par semaine, permet d’améliorer de 12% les performances de la pompe cardiaque !

Une activité qui plaît. Vous préférez la natation ou le vélo ? Ces activités portées sont également très recommandées, au même titre que la marche nordique. L’enjeu étant aussi de choisir une discipline qui vous plaît, histoire surtout de ne pas être découragé à l’issue de la première séance. De la même façon, si vous préférez l’ambiance ‘salle de fitness’, vous y trouverez aussi des coachs à votre disposition.

Bilan médical. Vous avez plus de 40 ans ou une longue période de sédentarité derrière vous ? Passez par la case médecin, avant de reprendre. D’autant plus si vous fumez, souffrez d’un d’excès de cholestérol, d’un diabète ou d’une hypertension artérielle. Il vous prescrira, le cas échant, une épreuve d’effort pour mesurer votre santé cardiaque et respiratoire. De quoi vous prodiguer ensuite des conseils adaptés à votre condition du moment et sur la façon de l’améliorer, sans risque pour votre cœur.

Echauffez-vous ! Démarrer le pied au plancher représente le meilleur moyen de vous blesser. L’échauffement est alors indispensable, au début de chaque séance de sport. « Moulinette » des bras, course lente, pas chassés, flexions, extensions… En termes de durée, cet échauffement doit représenter environ 10% du temps complet de la séance prévue.

Equipez-vous. Si vous êtes tenté par la course à pied, la marche active ou la marche nordique, ne ressortez pas vos baskets usées ! Vous vous exposeriez à un risque de tendinite, susceptible de vous mettre sur le flanc de nombreuses semaines. Alors quelle que soit la discipline, demandez l’avis d’un vendeur spécialisé. Optez également pour des textiles adaptés, qui favorisent l’évacuation de la transpiration. S’équiper, c’est aussi s’hydrater et s’alimenter pendant ou après la séance.

Restez motivé ! Et pour cela, variez les plaisirs. Vous aimez courir ? Changez régulièrement de parcours. Constituez-vous un petit groupe, histoire de conserver la motivation au top. Vous pouvez aussi remplacer une séance par une sortie de vélo ou de natation. Fixez-vous aussi de petits objectifs. La perte de poids en est un. Au même titre que l’inscription à une course. En commençant bien sûr par une distance adaptée à votre condition. Douceur et progressivité…

Partager cet article