Aveugle : « Puis-je entrer avec mon chien? »

[30 avril 2014 - 09h39] [mis à jour le 30 avril 2014 à 17h24]

Ce 30 avril se tient la Journée mondiale des Mobilités et de l’Accessibilité. L’occasion pour la Fédération française des Associations de Chiens guides d’aveugles (FFAC) de présenter les résultats alarmants d’un sondage. Une fois sur quatre, les chiens et leurs maîtres se voient refuser l’entrée des lieux ouverts au public. Ce qui va, rappelons-le, à l’encontre de la loi !

Que dit la loi ? Elle autorise depuis 1987, l’accès des chiens guides et de leurs maîtres dans TOUS les lieux ouverts au public, et sans surfacturation. Son non-respect est passible d’une amende de 150 à 450 euros. Du 14 au 24 février 2014, plus de 70 maîtres de chiens guides d’aveugles ont réalisé une enquête auprès de 690 lieux dans toute la France. Ils ont ainsi posé une seule question : « Je suis avec mon chien guide, puis-je entrer ? »

Et les résultats sont alarmants : Dans plus d’un lieu sur quatre (26,4%), une personne déficiente visuelle et son chien se sont fait interdire l’accès. Des taux de refus exceptionnellement élevés pour les piscines (47,4%) et les salles de sport (45,8%).

Bien entendu, il est facile d’imaginer que la place d’un chien (fut-il guide) n’est pas au bord d’une piscine. Eh bien, des solutions existent. Suivant les recommandations formulées dans le guide d’accessibilité des piscines du Pôle ressources national sport et handicaps, certains établissements sont équipés d’un box permettant d’accueillir les chiens guides pendant que leurs maîtres pratiquent la natation. En l’absence de ces box, de nombreuses piscines acceptent le chien guide qui est gardé à l’accueil pendant que son maître nage.

Mais les refus ne s’arrêtent pas qu’aux seules piscines. Les aveugles ou malvoyants ont ainsi subi :

  • 18,8% de refus dans les hôpitaux et cliniques ;
  • 16,7% dans les parcs animaliers ;
  • 14,3% dans les parcs de loisirs ;
  • 11% dans les cabinets de médecins généralistes.

Ignorance de la loi, méconnaissance du comportement du chien guide et des solutions d’accueil à proposer… autant de raisons pouvant expliquer cette situation. Alors pour en savoir plus sur l’accès des chiens guides aux lieux publics, rendez-vous sur la page Facebook dédiée.

Des raisons de se réjouir ? La FFAC rappelle cependant que « 80 % des lieux qui avaient posé problème en 2013 ont régularisé leur situation et offrent aujourd’hui un meilleur accueil aux chiens guides et leurs maîtres. »

Partager cet article