Avoir une dent contre la cécité

[26 mars 2015 - 14h23] [mis à jour le 26 mars 2015 à 14h50]

Utiliser une dent du patient pour mettre au point sa prothèse oculaire ? Si cette perspective semble folle, cette technique montre de bons résultats et offre un espoir à beaucoup de recouvrer la vue. Explications.

L’ostéo-odonto-kératoprothèse, c’est le nom complet de cette technique de pointe de la reconstruction de la cornée. Ce traitement lourd consiste à prélever une canine du patient pour en faire une prothèse oculaire. Pour ce faire, la dent en question, prélevée avec une bande osseuse maxillaire, est préparée de façon à obtenir un côté plat. Ensuite, du plexiglas faisant office de lentille est inséré dans la dent. La prothèse mixte ainsi créée est alors provisoirement implantée pour trois mois au niveau de la joue pour favoriser la vascularisation et la fibrose. Une fois le temps nécessaire écoulé, la prothèse est extraite de son emplacement provisoire et l’œil est préparé pour la recevoir. L’opération dure 2 fois 3 heures.

Au total, 3 patients de l’AP-HM ont bénéficié d’une reconstitution de la cornée selon cette technique chirurgicale de pointe très complexe, conduite par le Pr Louis Hoffart, service d’ophtalmologie de la Timone et du Pr Laurent Guyot, service maxillo-faciale de l’hôpital Nord. Âgés entre 50 et 60 ans, les patients souffraient de cécité cornéenne bilatérale et avaient reçu une greffe de la cornée sans succès du fait d’une atteinte trop sévère de la surface oculaire. Aujourd’hui, ils ont recouvré partiellement la vue. Deux d’entre eux sont ainsi passés de la seule perception de la lumière à une acuité visuelle de 1/10e. Certaines publications rapportent qu’une acuité visuelle de 7/10e peut être atteinte.

Partager cet article