Bruxisme : quand les dents grincent

[12 avril 2017 - 11h47]

« Grincer des dents ». L’expression est depuis longtemps entrée dans notre vocabulaire courant. Mais savez-vous qu’il s’agit d’une réalité médicale qui porte un nom : le bruxisme. D’ailleurs, ses conséquences sur la santé ne sont pas à négliger.

Le bruxisme, c’est le fait de grincer des dents en dehors des phases de mastication. Souvent lié à un stress, il est surtout nocturne. Ainsi, les personnes touchées rapportent un sommeil moins réparateur ou encore une fatigue musculaire au niveau des joues. Notons que ce serrement peut aussi perdurer au cours de la journée.

S’il touche une large partie de la population, aussi bien les enfants que les adultes, les femmes que les hommes, le bruxisme n’est souvent pas pris au sérieux par ceux qui en souffrent. Pourtant, s’il devient chronique, les dommages sur la santé sont réels : usure ou fracture de dents, douleurs musculaires (joues, tempes, nuque…), fatigue chronique, maux de tête…

Un traitement au cas par cas

Si vous êtes concerné, n’hésitez pas à en parler à votre dentiste. La prise en charge du bruxisme sera adaptée à chacun. Dans la mesure où il est difficile de traiter les causes de cette pathologie (qui sont multifactorielles), le but du traitement est de limiter le plus possible ce grincement de dents.

La pose d’une gouttière (la nuit, voire le jour) est le traitement de référence. Sorte de  protège dents confectionné sur mesure, son but est de rompre le processus réflexe de grincement inconscient qui s’est installé. Mais aussi de rétablir des contacts harmonieux entre la mâchoire supérieure et la mâchoire inférieure.

 

Notons enfin qu’une meilleure gestion du stress peut s’avérer nécessaire.

Partager cet article