C’est dur de vive avec cette fatigue-là…

[08 décembre 2000 - 00h00]

« Pas connu et pas reconnu », le Syndrome de fatigue chronique (CFS) condamne ses victimes à vivre dans l’indifférence. Et aussi dans la détresse, comme le soulignent les responsables de l’Association française du Syndrome de fatigue chronique. Les victimes de cette affection très invalidante seraient au nombre de 30 000 en France. Et plus de 400 000 en Europe!

Pourtant, leur situation est particulièrement préoccupante chez nous car leur condition n’est pas reconnue! Les personnes atteintes de CFS ne reçoivent donc aucune indemnité et ne sont pas prises en charge. A moins – et c’est apparemment leur seul recours actuellement – d’accepter d’être reconnues comme malades psychiatriques.

Or il n’en est rien. Le CFS se caractérise par un début de maladie bien individualisé. Il évolue par accès successifs, et passe à la chronicité en entraînant une asthénie permanente. Cette fatigue profonde résiste au repos. Elle oblige le malade à réduire ses activités de 50 %, voire davantage.

Pour en savoir davantage sur cette maladie orpheline, pour ne pas rester isolés, contactez l’association française du CFS par téléphone au 03 20 74 89 02. Contactez l’association française du CFS par téléphone au 03 20 74 89 02. Ou sur le Net à l’adresse suivante: www.asso.nordnet.fr/cfs.spid.

Partager cet article