Une idée largement répandue veut que des sous-vêtements trop serrés affectent la qualité du sperme. La science vient de lui donner raison. Selon des chercheurs américains, les hommes qui portent des caleçons amples présentent de plus grandes concentrations en spermatozoïdes. Et ce comparé à ceux qui préfèrent les dessous ajustés.

Certains sous-vêtements pour hommes peuvent-ils inhiber la production de sperme ? Assurément si l’on en croit une étude – la plus grande conduite à ce jour sur le sujet – de la Harvard TH Chan School of Public Health de Boston. Ainsi les scientifiques ont interrogé 656 hommes sur leurs habitudes sous-vestimentaires.

Plus nombreux, plus mobiles

L’analyse des échantillons de sperme des participants a montré que ceux qui portaient des caleçons présentaient des concentrations de spermatozoïdes supérieures de 25%. Leurs spermatozoïdes étaient également plus mobiles comparés à ceux des hommes qui privilégiaient les slips ou les boxers.

Fait intéressant, les fans de sous-vêtements serrés présentaient des taux plus importants d’hormone folliculo-stimulante. Laquelle intervient pour stimuler la production de spermatozoïdes. « C’est comme si cette hormone essayait de compenser les dommages testiculaires dus à l’augmentation des températures scrotales », avancent les auteurs.

Cité par CNN, l’endocrinologue Richard Quinton (Université de Newcastle) explique que « pour une meilleure qualité du sperme, la température scrotale doit être 3 à 4°C inférieure à celle du reste du corps. » Ainsi déconseille-t-il de porter des pantalons serrés ou de prendre trop souvent des bains chauds.

Partager cet article