Cancer du sein : ablation et reconstruction mammaire sans cicatrice ?

[13 janvier 2016 - 09h26] [mis à jour le 13 janvier 2016 à 09h27]

Gustave Roussy vient d’annoncer une grande première. La réalisation d’une chirurgie assistée par un robot permettant tout à la fois de pratiquer l’ablation totale d’un sein et la reconstruction mammaire par prothèse. Explication.

Lorsque l’ablation du sein (mastectomie) est nécessaire pour des raisons thérapeutiques (cancer du sein) ou préventives (prédisposition génétique à ce même cancer), il est souvent proposé aux patientes une reconstruction mammaire immédiate. Il existe aujourd’hui plusieurs techniques.

Dans certains cas, la conservation de l’aréole et du mamelon est possible, ce qui permet d’obtenir de meilleurs résultats esthétiques. Néanmoins, les techniques classiques entraînent une cicatrice visible et définitive sur le sein.

Moins de complications post-opératoires ?

L’idée de dissimuler cette cicatrice sous l’aisselle est alors apparue. Le robot Da Vinci Xi permet de pratiquer l’ablation du sein avec une cicatrice beaucoup plus discrète d’environ 4 à 5 cm placée sous l’aisselle. Le chirurgien place ensuite lui-même la prothèse par la même incision comme cela se pratique déjà en chirurgie esthétique.

Par ailleurs, les scientifiques estiment que cette chirurgie par robot-assistée pourrait aussi permettre de diminuer le risque de complications post-opératoires : risque infectieux, nécrose cutanée, réouverture de la plaie… Ces bénéfices seront évalués dans le cadre d’une étude clinique initiée en mars 2015. Il est prévu d’opérer 35 patientes. A ce jour, deux ont pu bénéficier de cette nouvelle technique.

Partager cet article