Cancer du sein : faut-il dépister avant 50 ans ?

[16 mars 2018 - 14h01] [mis à jour le 16 mars 2018 à 14h10]

La mammographie est l’examen de référence dans le cadre du dépistage du cancer du sein. Recommandée à partir de 50 ans, cette imagerie serait-elle utile avant ? Une équipe américaine a comparé les résultats d’examens réalisés chez des femmes dès 40 ans. 

Le dépistage organisé du cancer du sein consiste en France à réaliser une mammographie tous les deux ans entre 50 et 74 ans. Cette fourchette a été ainsi déterminée en raison de l’augmentation du risque lié à cet âge. Toutefois, un dépistage pourrait-il être bénéfique avant ? C’est ce qu’ont tenté de déterminer des chercheurs américains de la Medical University of South Carolina.

Pour ce faire, ils ont comparé les résultats de plus de 40 000 mammographies. Toutes ont concerné des femmes entre 40 et 69 ans. Les scientifiques ont analysé les résultats séparément entre les participantes âgées de 40 à 49 ans, celles de 50 à 59 ans et celles de 60 à 69 ans.

Presqu’autant de cancers diagnostiqués

Le constat est surprenant. La proportion de cancers diagnostiqués suite à ces mammographies est assez similaire entre le groupe 40-49 ans et 50-59 ans. Elle est respectivement de 0,5% et de 0,7%. La vraie différence réside dans le pourcentage de « rappels », c’est-à-dire les cas où les médecins ont demandé à la femme de revenir pour un nouvel examen. Au total, 17% des 40-49 ans a reçu cet appel, contre seulement 12,5% chez les 50-59 ans. Chez les 60-69, ce taux s’établit à 17,3%.

Dépister systématiquement les femmes dès 40 ans est-il donc souhaitable ? Les chercheurs ne répondent pas à la question. Ces résultats suggèrent en tout cas aux femmes d’être vigilantes dès cet âge, en pratiquant notamment l’autopalpation et en consultant en cas de doute.

Partager cet article