En 2016, l’Institut national du Cancer (Inca) rapportait que 40% des cancers pouvaient être évités. Pour sensibiliser davantage le grand public, il lance aujourd’hui (en partenariat avec le ministère en charge de la Santé) une grande campagne axée sur les gestes du quotidien. Le focus est ainsi mis sur la consommation d’alcool (ou plutôt la non consommation) et l’alimentation pour prévenir la maladie.

Rappelons-le, 4 cancers sur 10 résultent de l’exposition à des facteurs de risque évitables, liés à nos modes de vie et à nos comportements. Ainsi, sur les 355 000 cancers diagnostiqués chaque année en France, environ 140 000 pourraient être évités.

Pourtant la prévention n’est pas perçue par tous comme une arme efficace de lutte contre le cancer. C’est pourquoi le ministère des Solidarités et de la Santé et l’Inca diffusent à partir d’aujourd’hui une campagne d’affichage à proximité de certains supermarchés, dans la presse et sur Internet. Objectif « informer et inviter chacun à mieux connaître les gestes alimentaires quotidiens qui permettent de prévenir les cancers évitables ».

Commençons par l’alcool. Au total chaque année, ce sont plus de 15 000 décès par cancer qui lui sont imputables. En consommer augmente le risque de développer la maladie. En fait, 6 localisations de cancers sont concernées : la bouche, le pharynx, le larynx, l’œsophage, le côlon-rectum, le sein et le foie.

Ainsi, près de 80% des cancers de l’œsophage, 20% des cancers du côlon et 17% des cancers du sein sont dus à la consommation d’alcool en France.

Pas de miracle en somme, pour éloigner le danger, il est recommandé de limiter, voire d’éviter la consommation d’alcool.

Pour ce qui est du contenu de l’assiette, sachez que 20 à 25% des cancers sont attribuables aux facteurs nutritionnels.

La consommation de fruits, de légumes et de fibres alimentaires diminue les risques de plusieurs cancers comme ceux de la bouche, de l’œsophage, du côlon et de l’estomac.

Il est donc conseillé d’intégrer dans son alimentation quotidienne les céréales complètes, pâtes complètes, pain complet, riz complet et autres céréales comme le quinoa ou le seigle (pour leur apport quotidien en fibres, vitamines B ou minéraux notamment). Et bien entendu, évitez au maximum les excès de viandes rouges, de charcuteries, d’aliments gras, salés ou très sucrés.

Partager cet article