C’est connu, en période de canicule, l’organisme des personnes fragiles est mis à rude épreuve. Notamment les femmes enceintes, particulièrement sensibles à la déshydratation. Or cette dernière peut exposer le fœtus à de nombreux risques.

« La déshydratation diminue la quantité d’eau chez la mère puis chez le fœtus par un phénomène de transfert d’eau du bébé vers la maman », explique le Pr Cyril Huissoud, obstétricien aux Hospices civils de Lyon. Une telle déshydratation peut dérégler les échanges placentaires et la circulation sanguine du fœtus. D’autant plus s’il est fragile. « Il est très important de prévenir ce phénomène car chez la future mère la sensation de soif peut être retardée », indique le Pr Huissoud.

Dans certains cas, la déshydratation maternelle est telle qu’elle expose à de fortes fièvres. « Conséquences, ces dernières peuvent provoquer des contractions utérines, voire un accouchement prématuré ». Il est donc recommandé de boire très régulièrement. »

Les autres mesures préventives relèvent du simple bon sens, mais il semble toujours nécessaire de les rappeler :

  • Eviter le soleil ;
  • Se mettre au frais ;
  • Se rafraîchir le corps régulièrement.

Aux Hospices civils de Lyon, un système de prévention par l’envoi de SMS a été mis en place. Avec des messages du type « Votre BB, avant et après la naissance, est très sensible à la déshydratation – Consignes : pas de soleil, tenue légère, hydratation régulière… » Cette initiative a débuté le 2 juillet dans la région lyonnaise durement frappée par la canicule. Au total plus 7 000 SMS ont été adressés en quelques jours !

Partager cet article