Canicule : une semaine de plus en plus chaude

[31 juillet 2018 - 15h24] [mis à jour le 31 juillet 2018 à 15h25]

Alors que la canicule se prolonge et prend de l’ampleur cette semaine, Santé publique France publie ces dernières données sur les départements les plus à risque et les réflexes de prévention à adopter.

Combien de départements ? « Certaines régions sont impactées plus durablement par l’épisode caniculaire, notamment la région Auvergne-Rhône Alpes », précise Santé publique France. Là où l’épisode de canicule dure depuis 6 jours maintenant.

Précisément, « la canicule a touché 25 départements de 6 régions (Île-de-France, Bourgogne, Franche-Comté, Hauts-de-France, Grand Est, Auvergne-Rhône-Alpes), du 24 au 27 juillet. Ces régions ont été placées en vigilance orange » sur cette période.

Dernier point, ce lundi 30 juillet à 16 h, un total de 9 départements dans 3 régions* a été placé en vigilance orange et 16 en vigilance jaune.

Autre donnée, du 26 au 27 juillet, « une augmentation importante des passages aux urgences et de consultations SOS médecins pour des pathologies en lien avec la chaleur (PLC) a été constatée ». Entre le 27 et le 28 juillet, dans le Rhône, la Drôme et l’Ardèche, « des passages aux urgences importants ont été observés pour PLC principalement chez les personnes âgées de 75 ans et plus ».

Les températures à la hausse

« La mise en oeuvre des mesures de prévention se justifie d’autant plus qu’un nouvel épisode n’est pas à exclure dans les prochains jours. » En effet, pour le week-end du 4 au 5 août, « un épisode caniculaire étendu est probable. Ces prévisions nécessitent néanmoins d’être confirmées vu la fluctuation des simulations à ces échéances ».

Pour limiter le risque d’hyperthermie, de déshydratation et d’hyponatrémie**, voici les conseils à suivre, « notamment pour les enfants, les personnes fragiles du fait d’une pathologie, les seniors » :

« Boire régulièrement de l’eau, se mouiller la peau et ventiler, manger en quantité suffisante, ne pas boire d’alcool et ne pas sortir aux heures les plus chaudes. » Pensez aussi à « maintenir votre habitation au frais en fermant les volets et les fenêtres le jour, et en les ouvrant la nuit, passer du temps dans un endroit frais (cinéma, bibliothèque, supermarché…), donner et prendre des nouvelles de ses proches ». Enfin, « les efforts physiques, en particulier les activités sportives, doivent être également réduits ».

*Occitanie, Provence cote d’azur, Auvergne Rhône-Alpes
** Diminution de la concentration plasmatique en sodium provoquant des céphalées, une confusion et une stupeur, des convulsions et un coma

Partager cet article