Dans un récent rapport, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) l’affirme : danser, écouter de la musique ou faire du théâtre est bénéfique pour la santé. Pas moins de 900 études ont été épluchées pour en arriver à cette conclusion.

On s’en doutait, mais il est toujours bon d’obtenir une confirmation scientifique : l’art c’est bon pour la santé, qu’elle soit physique ou mentale. « Faire entrer l’art dans la vie de quelqu’un par le biais d’activités telles que la danse, le chant ou la fréquentation de musées et de concerts nous donne une clé supplémentaire pour améliorer notre santé », explique ainsi le Dr Piroska Östlin, directrice régionale par intérim de l’OMS pour l’Europe.

Des bénéfices à long terme

Dans un travail d’envergure (900 études passées au crible), l’OMS explique que les arts peuvent avoir un impact tout au long de la vie. « Par exemple, les jeunes enfants auxquels les parents lisent une histoire avant le coucher ont de plus longues nuits de sommeil et une meilleure concentration à l’école. À un stade ultérieur de la vie, la musique peut stimuler les fonctions cognitives chez les personnes souffrant de démence. Le chant, en particulier, améliore l’attention… ».

Une meilleure efficacité des traitements ?

Mais ce n’est pas tout. « Dans les établissements de santé, les activités artistiques peuvent servir de complément aux protocoles thérapeutiques ou renforcer ces derniers », continue l’OMS. « On a par exemple constaté que l’écoute de la musique ou les réalisations artistiques limitaient les effets secondaires des traitements contre le cancer, dont la somnolence, le manque d’appétit, l’essoufflement et les nausées. On s’est aussi rendu compte que dans les salles d’urgences, les activités artistiques (musique, artisanat, interventions de clowns…) permettaient de diminuer le niveau d’anxiété ou de lutter contre la douleur ».

Des conclusions qui nous renvoient à un autre travail, réalisé en décembre dernier par le Kings College de Londres. Les auteurs avaient alors montré que fréquenter des lieux culturels, tels les musées, permettait d’allonger l’espérance de vie. Rien que ça !

Partager cet article