A chaque peau sa crème de jour

[19 septembre 2014 - 10h47] [mis à jour le 19 septembre 2014 à 10h49]

 

Hydrater son épiderme, c’est le premier des gestes beauté. Mais pour qu’un soin tienne toutes ses promesses, il doit être appliqué tous les matins sur une peau nette en étant parfaitement adapté à ses besoins.

Il existe trois grands types de peaux : les peaux grasses, les peaux sèches et les peaux mixtes. Toutes peuvent ensuite être plus ou moins déshydratées ou sensibles. Les peaux dites normales, c’est-à-dire sans aucune problématique particulière, sont malheureusement rares à l’âge adulte.

Votre peau est grasse. Votre épiderme se met à briller deux ou trois heures après l’avoir lavée ? Vos pores sont dilatés et vous avez des points noirs, voire des boutons ? L’excès de sébum à l’origine de tous vos problèmes ne signifie pas que votre peau n’a pas besoin d’être hydratée quotidiennement. Pour arborer un teint frais toute la journée, optez pour un soin matifiant régulateur à la texture très fluide.

Votre peau est sèche. Rougeurs et inconfort sont le lot des peaux sèches. La fragilité de leur couche cornée les expose aux ridules précoces et aux risques de rosacée, de couperose. L’objectif de votre crème de jour ? Former un véritable rempart contre les agressions extérieures et apporter un maximum d’hydratation. N’hésitez pas à utiliser des textures riches type Cold Cream.

Votre peau est mixte. Equilibrer une peau mixte est souvent un casse-tête. La zone médiane (front, nez, menton) est grasse, le reste du visage beaucoup plus sec. L’idéal ? Utiliser quotidiennement une crème de jour spécifique peaux mixtes ou appliquer un sérum peaux grasses sur la zone médiane puis une crème de jour peaux normales à sèches sur l’ensemble du visage.

Infidélités cosmétiques

N’hésitez pas à varier les plaisirs et à utiliser deux ou trois crèmes de jour différentes : votre épiderme n’a pas les mêmes besoins en hiver ou en été, en période de surmenage ou en vacances. L’essentiel est d’être à l’écoute de votre peau. Et de garder un œil sur la date de péremption de vos crèmes de soin d’une année sur l’autre. Une exception toutefois : les peaux sensibles. Il est parfois difficile de trouver les composés actifs et les excipients les mieux tolérés. Une fois dénichée la perle rare, mieux vaut donc y rester fidèle.

Partager cet article