Chirurgie bariatrique et grossesse : mieux vaut patienter…

[18 janvier 2013 - 10h55] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h55]

Avec plus de 30 000 interventions en 2011, la chirurgie de l’obésité – ou chirurgie bariatrique- est de plus en plus pratiquée en France. ©Phovoir

C’est désormais bien établi, l’obésité augmente le risque de complications obstétricales. C’est pourquoi les médecins recommandent aux candidates à la maternité de perdre du poids avant d’envisager une grossesse. Et à celles qui recourent à la chirurgie, des chercheurs britanniques conseillent aujourd’hui de patienter… un an avant de faire un enfant! Pourquoi ?

Le Pr Rahat Khan et ses collègues du Princess Alexandra Hospital de Harlow, en Grande-Bretagne, ont compilé l’ensemble des travaux réalisés autour du triptyque obésité, grossesse, chirurgie bariatrique. « Si 8 grossesses entamées après une chirurgie de l’obésité sur 10 se déroulent sans complications, le cas n’est pourtant pas si rares », explique-t-il.

Le Pr Khan rapporte en effet de nombreux cas « d’anneaux gastriques qui auraient glissé ou migré pendant la grossesse ». Une étude fait même état de la perte de l’anneau dans un quart des grossesses… D’autres travaux ont également mis en évidence « un taux plus élevé de fausses-couches parmi les femmes (qui débutent une grossesse) dans les mois suivant une chirurgie de l’obésité (31% contre 18%) ».

Pour ces raisons, Rahat Khan et son équipe recommandent aux femmes de patienter après l’intervention avant d’envisager une maternité. Combien de temps ? « Un an », proposee-t-il avant d’insister sur l’importance « de mieux informer ces femmes : sur les risques associés à l’obésité, mais aussi en matière de contraception et encore de nutrition ».

 Ecrit par David Picot – Edité par Emmanuel Ducreuzet

Partager cet article