Chutes : des mesures pour aménager la maison

[31 mars 2015 - 17h38] [mis à jour le 31 mars 2015 à 18h02]

Chaque année en France, une personne de plus de 65 ans sur trois est victime d’une chute. Les conséquences peuvent être potentiellement graves. Avec comme principal effet une perte d’autonomie. Dans plus de 80% des cas, ces accidents surviennent au domicile. L’agencement intérieur est bien souvent en cause. Voilà pourquoi il est essentiel de penser à aménager son domicile.

Bien sûr, il ne s’agit pas de se lancer dans de grands travaux. Quelques aménagements simples, économiques et efficaces permettent de limiter le risque de chutes dans des proportions considérables. D’une manière générale :

  • Ne laissez rien traîner sur le sol, comme les fils électriques. Fixez donc ces derniers au mur ou bien mettez-les dans des range-fils. Vous éviterez ainsi de vous prendre les pieds dedans ;
  • Stabilisez vos meubles et disposez-les de façon à ce qu’ils servent de points d’appui lors de vos déplacements ;
  • N’abusez pas des tapis… Et si vous souhaitez en mettre, privilégiez les antidérapants ;
  • Ne cirez pas les escaliers ;
  • Veillez à ce que le téléphone soit facilement accessible, tout comme les interrupteurs.

Si en position assise, vous éprouvez des difficultés à vous lever, mettez des plots de rehaussement sous les « pieds » des fauteuils. De la même façon, changez de lit s’il est trop haut ou trop bas au point de vous poser des problèmes pour vous lever ou vous coucher.

La salle de bain est l’une des pièces les plus accidentogènes. Veillez bien sûr à ce qu’il n’y ait pas de marche pour sortir de la douche. A l’intérieur de celle-ci, faites également installer une barre d’appui. Et au sol, disposez un tapis antidérapant. Même type d’installation dans les toilettes : barre d’appui pour vous lever plus aisément et tapis antidérapant. Pour ces deux pièces, veillez à installer des serrures pouvant aussi s’ouvrir de l’extérieur

Pour plus d’informations, consultez l’infographie réalisée par Lapeyre sur l’aménagement du domicile.

Partager cet article