Coeur artificiel total: première implantation en France

[20 décembre 2013 - 18h18] [mis à jour le 23 décembre 2013 à 18h55]

Man with heartLa première implantation du coeur artificiel total a été réalisée le 18 décembre dernier à l’Hôpital européen Georges Pompidou de Paris. La société française Carmat, qui a conçu et développé ce cœur artificiel, vient d’en faire l’annonce ce vendredi 20 décembre.

« Cette première implantation s’est déroulée de façon satisfaisante », annonce-t-elle dans un communiqué de presse. « La prothèse assurant automatiquement une circulation normale à un débit physiologique. Le patient est actuellement sous surveillance en réanimation, réveillé et dialoguant avec sa famille ».

« Nous nous réjouissons de cette première implantation, mais il serait bien entendu prématuré de tirer des conclusions, car il s’agit d’une seule implantation et d’un délai post-chirurgical encore très court », a précisé Marcello Conviti, Directeur général de Carmat.

Rappelons que celle-ci est destinée aux insuffisants cardiaques terminaux, dont l’espérance de vie est inférieure à un an. Comme nous le précisait en mai dernier le Pr Daniel Duveau (hôpital Laënnec-Nord – CHU de Nantes), impliqué dans ce projet, il s’agit d’un cœur artificiel « total ». C’est-à-dire qu’il comporte deux ventricules. « Ses parois sont recouvertes non pas de silicone ou de caoutchouc mais de tissus biocompatibles avec le sang. Il se veut également physiologique. Autrement dit, il vise à s’adapter à la situation de l’individu. Lorsque celui-ci exercera une activité physique par exemple, le rythme accélérera. Et diminuera au repos ».

Ecrit par David Picot

Partager cet article