Comment fêter le 31 avec un nouveau-né ?

[31 décembre 2018 - 10h39] [mis à jour le 31 décembre 2018 à 15h27]

Vous avez accouché fin décembre ? Comment profiter du passage en 2019 avec votre petit nouveau-né, tout en célébrant en compagnie de vos proches sans trop puiser dans vos ressources de jeune maman ?

Votre nourrisson a moins d’un mois… Vous êtes sûrement totalement absorbée dans votre maternité, et c’est bien normal. D’autant que vous accusez la fatigue de la grossesse, additionnée à celle de l’accouchement et du retour à la maison avec un petit être demandeur. Malgré cela, vous aimeriez célébrer la nouvelle année comme il se doit ? Quelques conseils pour vous aider à y parvenir sans vous épuiser et en protégeant votre tout petit.

Ménagez-vous !

La liste des invités, le menu, la tenue mais aussi la musique, les couchages. Mais vous n’avez ni le temps ni l’énergie pour vous adonner à ces tâches. Un mot donc : déléguer ! L’idéal étant bien sûr que le 31 ne se déroule pas chez vous.

Dans l’euphorie du moment, il est possible que vous ressentiez un regain d’énergie. Mais réservez plutôt vos ressources pour votre enfant.. Un conseil donc, autant que possible, essayez de vous dégager un temps de sieste l’après-midi du 31, en vous organisant avec votre conjoint.

Si vous n’avez pas du tout la tête à faire la fête, ne vous forcez pas. Mais passer un peu de temps avec vos proches peut aussi vous faire du bien ! Surtout si le baby-blues rogne sur votre bonne humeur, « cet orage hormonal, émotionnel et existentiel, survenant au troisième jour de couches », décrivent les auteurs du guide official du Collège national des gynécologues et obstétriciens. Le tout étant d’aller vous coucher au bon moment en fonction du rythme de votre nourrisson et du vôtre.

Par ailleurs, les premiers jours de bébé nécessitent de porter une grande attention à sa fragile immunité. Demandez à vos convives de bien se laver les mains s’ils s’approchent de votre nourrisson, pour limiter au maximum tout risque infectieux.

Si vous allaitez, comme vous le savez, l’alcool est à retirer de la fête. Pour le plaisir des papilles, voici une liste de cocktails sans alcool. Limitez également les excitants comme le thé, le café et les boissons à base de cola : « les éléments stimulants de ces boissons passent dans le lait maternel et sont absorbés par le bébé », contrairement «  aux tisanes et les autres boissons décaféinées ». Enfin, si vous n’allaitez pas, consommez de l’alcool avec une grande modération. Vous devrez, vous ainsi que le papa, être toujours totalement en état de vous occuper de votre tout-petit.

Partager cet article