Comment préparer votre enfant à un déménagement ?

[24 août 2015 - 15h13] [mis à jour le 25 août 2015 à 12h18]

Le début de l’année scolaire s’annonce mouvementé : vous allez déménager et la rentrée des enfants approche. Du changement pour les parents que les petits peuvent vivre comme un stress. Mais comment les aider à prendre leurs marques dans vos nouveaux murs ? 

Pour un enfant, pas d’autres choix que de suivre les déplacements de ses parents. Pour autant, changer d’appartement ou de maison, de ville voire de pays, peut le déstabiliser. Certains n’y verront que du positif et seront tout excités à l’idée d’avoir une nouvelle chambre, un nouveau jardin, et ont un caractère si sociable qu’ils ne plaindront de rien. Mais le jour du départ peut néanmoins être difficile à vivre.

Des préparatifs à l’arrivée

Avant le départ, proposez-lui de ranger lui-même ses petites affaires. L’impliquer dans le déménagement va l’aider à accepter la nouveauté. Pensez aussi à faire le tour de ses connaissances – sa nounou, ses voisins… – pour lui donner l’occasion de dire au revoir.

Une fois la petite famille déménagée, essayez de mettre de côté votre stress à vous : les cartons pourront se défaire progressivement, notamment quand les petits seront au lit. Ainsi prenez du temps avec eux :

  • Face à la perte de repère, quoi de mieux que l’unité familiale? Dès l’arrivée faites le tour du propriétaire. Indiquez-lui l’espace de jeux, la chambre de ses frères et sœurs et la vôtre. Pensez aussi aux soirées jeux de société en famille, organisez de vrais repas à table, véritables moments d’échanges qu’il s’agisse de mots, de rires ou de larmes. Pendant la journée, proposez à votre bambin d’aller découvrir les lieux à vélo ou en roller pour le motiver à sortir. Vous pourrez ainsi lui montrer sa future école et les chemins pour aller aux activités sportives. Ainsi vous lui montrez qu’il existe plein de choses à découvrir autour de lui ;
  • Malgré le changement de cadre de vie, faites en sorte que votre petit ait le même rythme quotidien. Horaires des repas, du coucher, du bain, mieux vaut garder les mêmes habitudes pour ne pas cumuler deux sources de perturbation.

Partager cet article