Contre l’ostéoporose, le sport, oui, les plaques vibrantes, non !

[12 décembre 2011 - 15h47] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 16h42]

Selon leurs fabricants, les plaques vibrantes auraient mille vertus « santé ». Des scientifiques canadiens ont souhaité en avoir le cœur net, et se sont attachés à vérifier le bien-fondé des allégations relatives à la prévention de l’ostéoporose. Surprise : ces machines ne présenteraient en fait aucun intérêt contre la déminéralisation osseuse !

Vous êtes un adepte des plaques vibrantes ? Bonne pioche. Il semble bien en effet que ces appareils favorisent la perte de poids, et une augmentation de la force comme de la puissance musculaire… En revanche, tout n’est pas bon à prendre dans les prétentions de leurs fabricants. D’après les résultats de l’étude menée par une équipe de Toronto, en effet, ces matériels ne permettent pas de ralentir la perte osseuse.

Ce travail a été réalisé auprès de 202 femmes ménopausées par des membres du Réseau universitaire de santé» de Toronto. Certaines d’entre elles ont été appelées à pratiquer chaque jour pendant un an, 20 minutes d’exercice sur des plateformes vibrantes. Les autres ont constitué un « groupe contrôle » auquel aucun exercice particulier n’a été recommandé. Dans les deux groupes, une mesure de la densité minérale osseuse (DMO) a été effectuée à deux reprises, au début puis à la fin du suivi.

Résultat, les auteurs ont observé une perte de densité osseuse absolument similaire dans les deux groupes. Il en ressort que les programmes d’exercice réalisés sur ces machines ne permettent pas d’agir pas sur la structure de l’os. En revanche, les auteurs insistent bien sur le fait que la pratique d’une activité physique ou sportive reste recommandée pour lutter contre l’ostéoporose.

Vive la marche

Vous êtes concernée ? Préférez les disciplines comme la marche voire la course à pied. Les impacts au sol qu’elles entraînent, vont en effet « activer » les cellules spécialisées dans la reconstruction osseuse, les ostéoblastes. Interrogez votre médecin, il vous donnera des conseils adaptés à votre cas particulier. Sur le plan sportif bien sûr, mais aussi alimentaire. Il vous recommandera certainement de veiller à vos apports en calcium. Vous en trouverez bien sûr dans le lait ou les yaourts, mais aussi dans les amandes ou le persil. Et naturellement, arrêtez de fumer. Il est clairement avéré en effet, que le tabagisme nuit également à la santé osseuse.

Partager cet article