Contre les moustiques, protégez vos enfants

[01 juillet 2015 - 11h24] [mis à jour le 01 juillet 2015 à 11h25]

L’été est synonyme de détente, mais aussi, bien souvent d’invasion de moustiques qui ont vite fait de nous gâcher les vacances. Si les répulsifs sont aujourd’hui considérés comme efficaces chez l’adulte, comment protéger durablement la peau fragile de nos enfants ?

Contre les piqûres, un nourrisson ne se protège pas de la même façon qu’un enfant de 3 ans. En fait, selon l’Institut de Veille sanitaire (InVS), « avant l’âge de la marche, l’utilisation de moustiquaires, de préférence imprégnées d’un insecticide de la famille des pyréthrinoïdes, sur les berceaux et les poussettes, reste la méthode la plus efficace ». Les anti-moustiques en spray notamment sont bien souvent pourvus d’agents chimiques qui ne conviennent pas aux plus petits.

Bien entendu, votre bambin ne passe pas sa vie dans sa poussette. Lorsque vous ne pouvez pas avoir recours à la moustiquaire, faites lui porter des vêtements couvrants et légers, en coton ou en lin par exemple pour éviter qu’il n’ait trop chaud.

Dès qu’il sera en âge de marcher, vous pourrez utiliser des répulsifs. Là encore, la prudence s’impose. A l’heure actuelle, il existe des produits spécialement dédiés aux plus petits. Moins concentrés en agents chimiques, ils s’adaptent mieux à la peau fragile de l’enfant. Votre pharmacien peut vous aider à faire le bon choix. Au moment de l’application, insistez bien, sur les pieds et les chevilles. En revanche, il convient d’éviter certaines zones du corps, comme le contour des yeux et de la bouche. Ou même les mains qui sont encore bien souvent portées aux lèvres.

Enfin, qu’en est-il des produits anti-moustiques à la mode ? Pour l’InVS, les méthodes classiques sont les seules efficaces. « Les bracelets anti-insectes ne vous seront d’aucune utilité. Pas plus que les huiles essentielles dont la durée d’efficacité, généralement inférieure à 20 minutes, est insuffisante ».

Aller plus loin : retrouvez ici les Recommandations d’utilisation des répulsifs et biocides contre les moustiques éditées par le Ministère en charge de la santé.

Partager cet article