Coupables mais pas responsables…

[13 mai 2004 - 00h00]

La qualité de l’eau, la lutte contre les légionelloses, la sécurité sanitaire des installations thermales… voilà des thèmes d’une actualité brûlante en ces temps de principe de précaution. Mais ils ne semblent guère passionner nos parlementaires.

Sur plus de 300 sénateurs et près de 250 députés conviés à une réunion spécialement organisée à leur intention, il ne s’en est trouvé… qu’un seul pour participer.

Le challenge n’était pourtant pas bien difficile à relever. La réunion se tenait dans les locaux de l’Assemblée nationale. En toute logique, le budget déplacement était supposé rester modeste, même pour les sénateurs obligés à un pauvre petit quart d’heure de marche. Elle rassemblait des scientifiques de haut niveau, des politiques et des décisionnaires qui avaient choisi de faire sortir le sujet de son ghetto scientifique pour chercher -et peut-être trouver- des voies de coopération et de dialogue.

Les députés et autres sénateurs élus de circonscriptions thermales auront bien de la peine demain, à se plaindre qu’ils sont mal écoutés par le pouvoir central. Ou qu’ils sont injustement mis à mal par les médias lorsque se produit dans leurs stations, un « accident » de sécurité qui fait ressortir un enjeu de sécurité sanitaire. Coupables d’indifférence, et certainement pas responsables au plein sens du terme…

Partager cet article